14h39 : Valentine et Samia profitent de leurs dernières heures à se détendre au bord de la piscine de l’hôtel sous le soleil marocain.

15h59 : Samia sollicite Valentine pour qu’elles retournent à leur chambre préparer leurs valises car le départ pour l’aéroport approche.

16h02 : Sur le chemin de la chambre, Valentine convainc Samia de prendre un dernier Mojito.

16h03 : Samia accepte et les deux filles trinquent une dernière fois à la hâte, conscientes qu’elles doivent à présent se dépêcher de le boire au risque d’être en retard pour attraper la navette qui les mènera à l’aéroport.

16h28 : Les deux filles se pressent pour essayer de faire rentrer toutes leurs affaires dans leurs valises. Là, c’est le drame, Samia ne retrouve plus la deuxième tongue de sa paire.

16h37 : Samia est toujours à la recherche de la deuxième tongue. Après 9 minutes consacrées à sa recherche, elle décide finalement d’abandonner au risque de louper son avion.

17h15 : Les deux filles sont dans le bus qui les mène à l’aéroport. Elles réalisent qu’elles risquent de louper leur avion.

17h28 : Les deux filles font la queue au Check-in, elles peuvent encore réussir à sauter dans l’avion, qui part dans 10 minutes maintenant.

17h32 : L’avion décolle sous les yeux larmoyants de Valentine et Samia. Le prochain avion décolle demain soir. Elles travaillent toutes les 2 demain matin.

17h49 : Thomas voit Valentine et Samia désespérées dans l’aéroport. Les 2 filles n’ont pas de wifi, ont loupé leur avion, en bref, elles sont désespérées. Thomas leur conseille Clac des Doigts, un assistant personnel disponible par SMS, disponible 24h/24 et 7J/7.

17h50 : Samia envoie un SMS au 06 40 33 32 99 pour nous demander de l’aider à chercher deux billets d’avion Marrakech – Paris pour le soir même.

18h03 : Nos Génies Opérateurs se mobilisent pour trouver un billet aux 2 amies. Ni une ni deux, c’est chose faite.

18h04 : Nous proposons aux deux filles un devis, qu’elles acceptent immédiatement.

20h13 : Samia et Valentine décollent enfin de Marrakech, sauvées par Clac des Doigts.

Encore une histoire qui finit bien !